Alain Basso

Biographie

Après des études de violon au Conservatoire d'Annecy, il s'ouvre aux musiques amplifiées, dans des groupes de rock expérimental, où il se découvre progressivement une passion pour les manipulations sonores. La formation suivie à Collectif & Cie lui permet d'étudier le son à une autre échelle, avec les moyens d'un studio électroacoustique. Sa rencontre avec Tristan Murail, lors de sa résidence, lui fait prendre conscience des liens entre les phénomènes acoustiques et les techniques d'écriture musicale, qu'il étudie ensuite avec Eric Gaudibert à Genève.


Quand il explore la matière sonore, il cherche autant à produire des sensations inattendues, qu'à obtenir des nouveaux modes d'expression, qu'il développe de façon décloisonnée selon différents styles musicaux, avec les sonorités les plus tactiles possible. À ce sujet, Alain Savouret le considère comme un véritable sculpteur de son.

Très tôt, il est initié par la réalisatrice Béatrice Slazak au cinéma expérimental, dont la dimension plastique et l'étrangeté temporelle le fascinent. Dès ses premières images à l'Ecole Supérieure d'Etudes Cinématographiques à Paris, il recherche des effets naturels de plasticité et s'investit dans l'art vidéo, tout en approfondissant sa connaissance des cinémas classiques et modernes.


Ses spectacles sont une synthèse de ses passions et diverses pratiques. Il aime construire des œuvres interdisciplinaires autour de textes au sens fort et au style affirmé. L'aspect poétique, à l'origine de son inspiration, est une constante dans l'ensemble de sa production.